110 nouveaux logements à venir au Quartier du Carnoy à Orchies

110 nouveaux logements à venir au Quartier du Carnoy à Orchies

C’est sous un beau soleil d’automne qu’a eu lieu mardi la pose de première pierre d’un programme de 110 logements au Quartier du Carnoy à Orchies. L’événement s’est déroulé en présence de Jacques Destouches, Sous-préfet de Douai, Pascal Lemonnier, Secrétaire Permanent Adjoint du PUCA, Jean-Luc Detavernier, Vice-président du Département du Nord, Conseiller départemental du canton d’Orchies, Marie-Hélène Quatreboeufs, Conseillère départementale du canton d’Orchies, Dominique Bailly, Maire d’Orchies, Réjan Lefèvre, Président de Norevie, Jacques Brenot, Directeur Général de Norevie et Karine Famy, Directrice Production Habitat Nord – Bouygues Bâtiment Nord Est.

Pose de 1ère pierre d'un programme de 110 logements à Orchies

Pose de 1ère pierre d’un programme de 110 logements à Orchies

Le Quartier du Carnoy

Le Quartier du Carnoy, situé à deux pas de la gare d’Orchies, est aujourd’hui constitué de 202 logements construits par Norevie, dont 14 initialement destinés à la vente et appartenant aujourd’hui à des particuliers. 188 logements sont donc  mis en location par Norevie.

Le premier ordre de service a été lancé le 31 mars 2008. Au total, pas moins de 10 programmes (dont deux programmes de vente et 10 programmes de location) ont été initiés sur ce quartier.

En 2017, deux permis de construire ont été délivrés pour deux nouveaux projets :

  • 70 logements locatifs dont 12 semi-collectifs et 58 collectifs en 5 bâtiments.
  • 40 logements locatifs (dont 26 logements collectifs – 10 T2 et 16 T3 et 14 logements individuels dont 11 T4 et 3 T5) rue Languette.

Les chantiers ont démarré en juillet 2017.

Le Carnoy comptera, donc, à terme, pour ce qui concerne les projets initiés par Norevie, 318 logements en location, 14 logements appartenant à des particuliers et 15 logements construits par des particuliers sur lots libres de constructeur.

Un projet innovant : première expérimentation du BIM PCIS sur un projet d’envergure en France

En 2014, l’agence interministérielle et ses partenaires lancent un appel à propositions d’expérimentation et de recueil de bonnes pratiques, autour de la mise en œuvre du BIM (Building Information Modeling). L’objectif est non seulement de diffuser des retours d’expérience, mais aussi d’expérimenter et d’évaluer les processus, concepts, idées et services (PCIS) en lien avec le BIM.

« Nous travaillons depuis plusieurs années autour du Building Information Management car nous souhaitons optimiser au maximum les coûts de maintenance des bâtiments en développant une approche en coût global » a rappelé Jacques Brenot

En 2015, l’offre Verbatim (Vers un Bâtiment Intégré et Modélisé), proposée par le groupement Bouygues Bâtiment Nord-Est – Ginnov, est désignée lauréate de l’appel à projet. Elle synthétise 11 applications innovantes du BIM sur l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment. L’ambition est d’en diminuer le coût global tout en préservant la qualité et le délai de mise en œuvre.

C’est sur l’opération de 110 logements, initiée par Norevie à Orchies, qu’une proposition lauréate va être appliquée pour la première fois à si grande échelle. Elle sera le lieu de plusieurs expérimentations comme :

  • le Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE) numérique. Autrefois sous format papier, ce document sera remis en fin d’opération sous la forme d’une maquette numérique qui permettra au maître d’ouvrage d’anticiper, d’optimiser et de faciliter la maintenance du bâtiment.
  • L’immersion virtuelle : en s’appuyant sur la maquette numérique, un outil de visualisation 3D des logements meublés et équipés sera remis à la MOA afin de permettre aux futurs locataires de mieux se projeter dans leur futur espace de vie.
  • La simulation du coût global : une approche en coût global (coût de construction additionné aux coûts d’entretien/maintenance durant 50 ans) sera menée afin de valider en amont les choix de matériaux et d’équipements.

«  Je suis très heureux de ce programme ! C’est une belle aventure pour la maîtrise d’œuvre » a souligné Dominique Bailly.

Add your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *